vendredi, 13 décembre 2019|

0 visiteurs en ce moment

 

Performances artistiques et architecture.

Proposition de communication pour le colloque : « Les usages politiques du corps » Dans le cadre de mon master d’architecture à l’ENSAV (école Nationale Supérieure d’architecture de Versailles), je suis en train de terminer mon mémoire sur des performances artistiques qui impliquent l’architecture. Cette recherche s’enracine dans mon expérience personnelle marquée par un double cursus de performeur et d’architecte. Il m’a semblé important d’explorer le lien qu’il existe entre ces deux domaines pour mieux comprendre les enjeux socio-politique que la performance architecturale soulève au regard de l’architecture et de la performance. Ce domaine est aujourd’hui très peu documenté en France. Je souhaite développer les rapports qu’il existe entre le corps et l’architecture au travers de deux thématiques qui sont : le corps de l’architecte comme acte politique et les liens spatiaux-politique du corps devenant architecture. La première thématique sera essentiellement développée à travers trois expositions aux sein desquelles les architectes se sont mis en scène de trois manière différentes : Luca Merlini avec son exposition On a tous quelque chose de l’escargot ; Patrick Bouchain à la biennale de Venise en 2006 avec sa proposition Metavilla et la dernière exposition de Rem Koolhaas, Progress, au Barbican Art Gallery de Londre en 2012. Le corps de l’architecte est à chaque fois présenté de manière différentes renvoyant ainsi à trois typologies de la figure de l’architecte. Chaque architecte questionne sa place au sein de la société et les structures qu’il a mis en place pour produire de l’architecture. La deuxième thématique sera développée à l’aide de l’étude de performances au travers desquelles le corps et l’architecture ne font plus qu’un. Mes exemples seront Miss General Idea du collectif canadien General Idea, l’artiste Lucy Orta, le défilé de mode de Hussein Chalayan et différentes performances mettant en scène des architectes devenus bâtiment. Ces performances questionnent la personnification de l’architecture et notre rapport au corps devenant object/architecture. A partir de ces deux thématiques, je chercherai à explorer les liens qui peuvent exister entre le corps de l’architecte et l’espace ainsi que les dimensions politiques du corps et de l’architecture aujourd’hui.

Matthieu BLOND Ecole Nationale Supérieure d’architecture de Versailles

 
A propos de "Les usages politiques du corps". Université d’été du 25 au 30 aout 2014 en Albanie.
New ethnic identifications are not created out of nowhere nor are they natural appearances of historic roots but usually follow a certain strategy which fulfills certain needs. One of the needs can be the avoidance of racist stereotypes. This is the case with Egyptians and Ashkali who try to (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS
Thèmes